La chenille processionnaire du pin

 

Apparue dans la Manche en 2010 sur le secteur de Saint-James, probablement à cause du réchauffement climatique, la chenille processionnaire du pin dénommée aussi "chenille urticante " ne cesse de progresser vers le nord du département. Active en hiver, elle se fait remarquer par de nombreux nids de soie blanche dans les pins.

Alors que Lingreville et Hauteville sont touchées depuis quelques années, Annoville semblait jusqu'à présent protégée de ce fléau. Un décompte de cocons vient d'être effectué et le résultat est malheureusement inquiétant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des risques pour la santé

Les poils microscopiques de ces chenilles présentent des propriétés urticantes et peuvent être à l’origine d’at-teintes cutanées, oculaires, respiratoires ou allergiques chez les personnes exposées. Ces effets sur la santé n’impliquent pas nécessairement un contact direct avec les insectes : les poils peuvent rester présents à proximité des nids et être urticants, même quand les chenilles ne sont plus présentes. Le danger augmente au fur et à mesure du développement des chenilles, la période à risque la plus élevée étant la période des processions en début d’année.

Ce danger existe aussi pour les animaux de compagnie.

 

Des risques pour les arbres

Les chenilles se nourrissent des aiguilles des pins qui conduit à un affaiblissement des arbres hébergeant les cocons. Les espèces attaquées sont la plupart des pins (parasol, Alep, maritime, noir d’Autriche, blanc, laricio, sylvestre).

 

Que fait le conseil municipal ?

Après s’être informé et formé auprès de la Fédération Départementale de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Manche, le conseil municipal a mis en œuvre :

✦ de l’information et des aides. La Mairie tient à votre disposition de la documentation et des propositions de lutte si vous constatiez la présence de cocons sur votre terrain. Cette documentation est accessible ici :

https://www.fdgdon50.com/Chenilles-urticantes/

✦ en concertation avec Lingreville, un échenillage des cocons est effectué sur les pins implantés dans le domaine public. L’installation de nichoirs à mésanges, prédatrices naturelles des chenilles processionnaires va également être effectuée afin de favoriser cette lutte biologique.

 

Nous conseillons aux Annovillais qui découvriraient des nids de chenilles dans les pins de leur propriété d'intervenir rapidement en les éliminant.

 

Pour plus d’information :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Processionnaire_du_pin

Le nom latin de cet étrange et dangereux papillon est Thaumetipoea pityocampa

IMG_0880.jpg
chenille processionaire du pin.png
Thaumetipoea pityocampa processionniare